Accueil
English | Français

La Croix de Victoria |

 Ressources pédagogiques |

 Générique |

 Commentaires |

Musée virtuel du Canada

Schräge Musik

Aller à la version non-interactive

JavaScript doit être activé et la dernière version Adobe Flash Player installée pour visionner la version interactive.

Version non-interactive

Modèle de Ju88 avec mitrailleuses indiquées

Image 1

Le Ju88 était l'un des chasseurs de nuit allemands les plus efficaces. On a attribué son succès contre le Bomber Command au fait qu'il était équipé de mitrailleuses orientées vers le haut qui lui permettaient d'attaquer d'en dessous.

Silhouette d'un avion vue d'en bas

Image 2

Surnommé Schräge Musik, expression familière qui signifie « jazz » en allemand, le système permettant l'attaque par en dessous présentait l'avantage que l'équipage du Ju88 pouvait observer et identifier la silhouette de l'avion se détachant sur le ciel avant d'attaquer.

Schéma montrant l'arc de tir de bombardiers britanniques

Image 3

La plupart des bombardiers britanniques ne comportaient pas de tourelles ventrales et l'équipage ne pouvait pas voir le chasseur de nuit sur l'arrière-plan obscur de sol, ni se défendre d'en dessous.

Silhouette d'un avion vue d'en bas avec ailes mises en relief comme cibles privilégiées

Image 4

Les chasseurs de nuit prenaient soin de viser les réservoirs de carburant. S'ils atteignaient le fuselage, l'explosion des bombes pouvait endommager l'attaquant.

Photo d'une mitrailleuse tirant sur un bombardier

Image 5

Le système Schräge Musik eut des résultats dévastateurs à l'hiver 1943-1944. Le RAF Bomber Command était incapable de combattre ce que les équipages ne pouvaient pas voir. Ce n'est qu'après avoir inspecté plusieurs bombardiers endommagés qu'on a compris que les attaques venaient d'en dessous.

Schéma d'impulsions radar en direction d'un bombardier

Image 6

Les chasseurs de nuit repéraient leurs proies par radar. Le radar localise des objets en émettant des impulsions radio et en mesurant le temps qu'il faut pour que ces impulsions soient retournées à la source.