Accueil
English | Français

 La Croix de Victoria |

 Ressources pédagogiques |

 Générique |

 Commentaires |

 Musée virtuel du Canada

Retour à la vidéo

William Bishop Après la guerre

Après la fin de la Première Guerre mondiale, Billy Bishop voyage et donne des conférences un peu partout aux États-Unis, avant qu'un autre as canadien et récipiendaire de la Croix de Victoria, William Barker, lui offre de fonder avec lui la Bishop Barker Aeroplanes Limited à Toronto, mais l'entreprise de transport de passagers ne dure pas longtemps.

Billy Bishop, accompagné de sa famille, déménage en Grande-Bretagne peu de temps après, et travaille comme vendeur de tuyaux d'un nouveau genre. Il obtient de bons résultats et gagne bien sa vie, mais le crash boursier de 1929 porte un dur coup à ses finances. Billy Bishop, accompagné de sa femme Margaret et de leurs trois enfants (nés en Grande-Bretagne), retourne au Canada, où il est nommé vice-président de la société pétrolière McColl-Frontenac Oil Company.

En 1931, les nuages de la guerre s'accumulent de nouveau dans le ciel de l'Europe. Billy Bishop est alors nommé colonel d'aviation honoraire de l'Aviation royale du Canada. En 1939, il est promu maréchal de l'Air honoraire de l'ARC et il reçoit le titre de Directeur du recrutement. Les efforts infatigables qu'il déploie pour promouvoir la cause alliée et recruter des soldats lui valent d'être fait Commandeur de l'Ordre du Bain; en outre, il reçoit la Décoration d'efficacité du Canada.

Quand la guerre de Corée éclate, Billy Bishop offre de reprendre son rôle de recruteur, mais une fois de plus, son mauvais état de santé lui fait obstacle, et l'ARC refuse l'offre de ce brave aviateur. William Avery Bishop est mort paisiblement dans son sommeil le 11 septembre 1956, alors qu'il était en vacances en Floride. Il est enterré dans le cimetière Greenwood, à Owen Sound (Ontario).

William Bishop en uniforme Reconstitution des plaques d'identité de Bishop Bishop avec un Nieuport 17