Accueil
English | Français

 La Croix de Victoria |

 Ressources pédagogiques |

 Générique |

 Commentaires |

 Musée virtuel du Canada

Retour à la vidéo

Ian Bazalgette Script

Ian Bazalgette « Il n'y a pas de plus grand amour... »

SOMMAIRE

Lorsqu’il était enfant, Ian Bazalgette fut gravement malade et dut subir un traitement de quatre mois pour la tuberculose clinique. Mais, comme on le dit souvent, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Avec de la persévérance, il réussit à se joindre à la Réserve des volontaires de la RAF.

Ce fut près de Senantes, en France, que le bombardier Lancaster de Baz fut la cible d’un feu nourri alors que Baz était aux commandes. Il réussit à sortir de la zone de tir, mais, comme son avion était très endommagé, il ordonna à son équipage d’évacuer. Cependant, il resta à bord pour...

PAGE UN

IMAGE SUIVANTE

Le jeune Ian Willoughby Bazalgette est dans son lit, fiévreux et en sueur

LÉGENDE : NEW MALDEN, ANGLETERRE, 1932.

Un garçon de 14 ans, IAN WILLOUGHBY BAZALGETTE, gît dans son lit, en sueur et fiévreux. Nous sommes dans les années 30. Un linge lui couvre les yeux et le front. On voit une cuvette sur une table de chevet. Sa mère pose l'aiguille sur un disque dans un phonographe à cornet Victrola.

MÈRE : ÉCOUTE BIEN, IAN. PEUX-TU DEVINER?

BAZALGETTE : -KOFF KOFF- ... CHOPIN...?

MÈRE : BIEN.

IMAGE SUIVANTE

La mère de Bazalgette essore un linge dans une cuvette

Elle s'assoit à son chevet et essore le linge dans la cuvette.

BAZALGETTE : MAMAN?

MÈRE : OUI, MON CHÉRI?

BAZALGETTE : LES GENS MEURENT DE LA TUBERCULOSE, PAS VRAI?

IMAGE SUIVANTE

La mère de Bazalgette se penche sur lui et l'embrasse sur le front

Elle se penche sur lui et l'embrasse sur le front.

MÈRE : CERTAINS MEURENT. MAIS JE PENSE QUE DIEU A EN TÊTE QUELQUE CHOSE DE SPÉCIAL POUR TOI.

IMAGE SUIVANTE

La mère de Bazalgette debout à la porte de la chambre, une main sur le vieil interrupteur d'éclairage

Maman debout à la porte de la chambre, une main sur le vieil interrupteur d'éclairage.

MÈRE : REPOSE TOI, IAN.

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette, dans l'obscurité

La chambre est dans l'obscurité.

BAZALGETTE (pensée): QUELQUE CHOSE DE SPÉCIAL... IL VA FALLOIR QUE JE PRENNE DES FORCES.

Haut de la page

PAGE DEUX

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette, maintenant âgé de 25 ans et vêtu d'un uniforme de la Force aérienne, se tient au garde-à-vous devant le bureau d'un colonel d'aviation.

Le Commandant d'aviation (Cmdt Avn) Bazalgette, élancé, maintenant âgé de 25 ans, se tient au garde-à-vous devant un impressionnant bureau de bois. Assis, le COLONEL D'AVIATION, un homme plus âgé, se frotte le menton pendant qu'un COMMANDANT D'AVIATION décoré s'appuie sur le coin du bureau, les bras croisés.

CMDT AVN : VOICI BAZ, MONSIEUR, LE COMMANDANT D'AVIATION DONT JE VOUS AI PARLÉ.

COLONEL D'AVIATION : BAZALGETTE, HEIN? ÊTES-VOUS PARENT AVEC SIR JOSEPH BAZALGETTE?

BAZALGETTE : C'ÉTAIT MON ARRIÈRE-GRAND-PÈRE, MONSIEUR.

LÉGENDE : ÉCOSSE, PRINTEMPS 1944.

IMAGE SUIVANTE

Le colonel d'aviation feuillette un dossier posé sur le sous-main de son bureau

Le colonel d'aviation feuillette un dossier posé sur le sous-main de son bureau.

COLONEL D'AVIATION : S'EST ENRÔLÉ VOLONTAIREMENT DANS L'ARTILLERIE ROYALE. PUIS A ÉTÉ AFFECTÉ À LA RÉSERVE DE VOLONTAIRES DE LA RAF, A ATTAQUÉ DE NOMBREUSES CIBLES FORTEMENT DÉFENDUES, TELLES QUE DUISBURG, BERLIN, ESSEN ET TURIN ET A REÇU LA CROIX DU SERVICE DISTINGUÉ DANS L'AVIATION APRÈS 23 SORTIES.

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette hausse les épaules avec modestie

Bazalgette hausse les épaules avec modestie pendant que les autres hommes échangent un regard.

COLONEL D'AVIATION : PRESSÉ D'EFFECTUER À NOUVEAU DES VOLS OPÉRATIONNELS, N'EST-CE PAS? VOUS AVEZ HÂTE DE RETOURNER AU COMBAT.

BAZALGETTE : ÉCLAIREURS. SAUF VOTRE RESPECT, MONSIEUR, JE M'ÉTAIS PORTÉ VOLONTAIRE POUR L'INSTRUCTION D'ÉCLAIREUR.

COLONEL D'AVIATION : VOUS COMPRENEZ QUE SEULEMENT ENVIRON 50 P. 100 DES MEMBRES D'ÉQUIPAGE RÉUSSISSENT L'INSTRUCTION ET SONT CONSIDÉRÉS ASSEZ BONS POUR SE JOINDRE À L'ESCADRON DES ÉCLAIREURS?

BAZALGETTE : S'ILS M'ACCEPTENT, JE SUIS PRÊT.

IMAGE SUIVANTE

Le commandant d'aviation serre la main de Bazalgette pour le féliciter

Le commandant d'aviation serre la main de Bazalgette pour le féliciter.

COLONEL D'AVIATION : COMMANDANT D'AVIATION, VOUS SEREZ HEUREUX D'APPRENDRE QUE VOUS PARTEZ SUIVRE L'INSTRUCTION D'ÉCLAIREURS À WARBOYS.

BAZALGETTE : MERCI, MONSIEUR!

COLONEL D'AVIATION : N'OUBLIEZ PAS QU'IL N'Y A RIEN DE PLUS DANGEREUX POUR UN ÉQUIPAGE DE BOMBARDIER QUE DE FAIRE PARTIE DES ÉCLAIREURS.

Haut de la page

PAGE TROIS

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette se tient dans l'entrée d'un petit bureau

Bazalgette se tient dans l'entrée d'un petit bureau encombré de piles de dossiers. Le LIEUTENANT D'AVIATION DOUGLAS CAMERON est debout derrière le bureau, bras étendu pour lui serrer la main. Baz s'appuie contre le cadre de porte, souriant.

LT AVN CAMERON : MONSIEUR, AVEZ-VOUS CHOISI VOTRE ÉQUIPAGE?

BAZALGETTE : EH BIEN, DOUG, JE VEUX CERTAINEMENT T'AVOIR COMME MITRAILLEUR ARRIÈRE.

CAMERON : C'EST ESSENTIEL, MONSIEUR, VOUS SAVEZ, QUE TOUS LES MEMBRES D'ÉQUIPAGE TRAVAILLENT BIEN ENSEMBLE.

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette est assis à une table dans un pub écossais avec Cameron et deux autres militaires

Baz est assis à une table dans un pub écossais avec deux militaires.

BAZALGETTE : J'AI CHUCK GODFREY POUR LE TÉLÉGRAPHE SANS FIL ET J'AI ENTENDU PARLER D'UN BON MÉCANICIEN DE BORD QUE J'AIMERAIS AVOIR COMME MEMBRE D'ÉQUIPAGE, GEORGE TURNER.

BAZALGETTE : J'AI ÉGALEMENT LE CAPITAINE D'AVIATION GODDARD COMME NAVIGATEUR, HIBBERT COMME VISEUR DE LANCE-BOMBES ET HURNALL COMME MITRAILLEUR DORSAL.

CAMERON : PATRON, IL SEMBLE QUE L'ON AIT UN BON ÉQUIPAGE PATRON, ILS ONT TOUS EFFECTUÉ AU MOINS UNE AFFECTATION OPÉRATIONNELLE.

IMAGE SUIVANTE

Trois militaires rient en lançant leur polochon à l'arriàre d'un camion de transport

Trois militaires rient en lançant leur polochon à l'arrière d'un camion de transport pour que Baz, Cameron, Godfrey et Turner les rangent.

IMAGE SUIVANTE

Le camion s'éloigne sur la route avec les sept membres d'équipage à l'arrière

LÉGEND : 27 avril 1944.

Le printemps en Écosse. Le camion s'éloigne sur la route avec les sept membres d'équipage à l'arrière.

BAZALGETTE : APRÈS L'INSTRUCTION DE LA RAF À WARBOYS, SI NOUS RÉUSSISSONS, NOUS FORMERONS UNE UNITÉ BIEN RODÉE.

Haut de la page

PAGE QUATRE

IMAGE SUIVANTE

Un petit garçon poursuit une petite fille parmi les décombres d'une maison détruite

Un petit garçon poursuit une petite fille parmi les décombres d'une maison détruite.

LÉGENDE : À L'ÉTÉ 1944, L'ALLEMAGNE AVAIT COMMENCÉ À DÉPLOYER UNE NOUVELLE ARME DE GUERRE MEURTRIÈRE.

IMAGE SUIVANTE

La petite fille se cache derrière un poêle en fonte

La petite fille se cache derrière un poêle en fonte qui trône de travers et abandonné dans les restes d'une cuisine, exposé aux éléments. Elle tire la langue en direction du garçon.

LÉGENDE : L'ALLEMAGNE LANÇAIT DES MISSILES NON GUIDÉS VERS LA GRANDE-BRETAGNE. CE N'ÉTAIT PAS UN PROBLÈME TANT QUE L'ON POUVAIT ENTENDRE LE MOTEUR DE LA ROQUETTE. LORSQUE LE MOTEUR S'ÉTEIGNAIT, C'EST QUE LA ROQUETTE V-1 TOMBAIT SUR SA CIBLE...

SFX: ...PUH PUH PUH PUH PUH PUH...

IMAGE SUIVANTE

Les autres murs de la maison sont tombés

Terrible destruction. Les autres murs de la maison sont tombés et des poutres de bois exposées sont en feu.

LÉGENDE : ... C'était alors trop tard.

IMAGE SUIVANTE

PAGE CINQ

IMAGE SUIVANTE

De l'extérieur du poste de pilotage du Lancaster F2-T

De l'extérieur du cockpit du Lancaster F2-T, Bazalgette maintient un vol horizontal lors d'une opération de jour.

BAZALGETTE: HIBBERT, VÉRIFIEZ LE VISEUR DE LANCE-BOMBES.

SFX: BRATATATAT

HIBBERT: VÉRIFIÉ CAPITAINE.

BAZALGETTE: GODFREY, VÉRIFIEZ LA RADIO.

GODFREY: VÉRIFIÉE CAPITAINE.

BAZALGETTE: GODDARD, VÉRIFIEZ NOTRE CAP.

GODDARD: NOUS MAINTENONS LE CAP, CAPITAINE.

BAZALGETTE: VÉRIFIEZ LA MITRAILLEUSE DORSALE... LEEDER,TU REMPLACES HURNALL?

LEEDER: VÉRIFIÉE CAPITAINE.

SFX: BRATATATAT

BAZALGETTE: CAMERON, VÉRIFIEZ LA MITRAILLEUSE ARRIÈRE.

SFX: BRATATATATA...

CAMERON: VÉRIFIÉE CAPITAINE.

BAZALGETTE (PENSÉE) : MON ÉQUIPAGE TRAVAILLE EN PARFAITE HARMONIE.

LÉGENDE : LE 4 AOÛT 1944. L'ÉQUIPAGE DE BAZALGETTE A POUR CIBLE UN SITE DE LANCEMENT DE ROQUETTES V-1 FORTEMENT DÉFENDU À TROSSY SAINT MAXIMIN, EN FRANCE.

IMAGE SUIVANTE

Le Lancaster de Bazalgette est l'un des dix Lancaster qui volent tous dans la même direction

Le Lancaster de Bazalgette est l'un des dix Lancaster qui volent tous dans la même direction.

BAZALGETTE (pensée) : LE FER DE LANCE. NOUS SOMMES UNE SECTION D’INSTRUMENTS, DE CORDES, OU MÊME DE BOIS.

LÉGENDE : LES ÉCLAIREURS SONT UNE UNITÉ D'ÉLITE. ILS SONT CHARGÉS DE LARGUER DES REPÈRES POUR LES AUTRES.

IMAGE SUIVANTE

Le Lancaster de Bazalgette est près de l'avant d'un défilé de bombardiers, un véritable fleuve de plus de 291 BOMBARDIERS qui remplissent le ciel!

BAZALGETTE (pensée) : ENSEMBLE, NOUS FORMONS UN ORCHESTRE!

LÉGENDE : UNE HORDE DE BOMBARDIERS ALLIÉS S'ACHARNE SUR LES DÉFENSES AÉRIENNES ALLEMANDES. DES LANCASTER, DES HALIFAX, DES STERLING... IL EST IMPOSSIBLE DE FAIRE DEMI TOUR. L'ÉCLAIREUR DOIT RÉUSSIR, CAR IL EST ESSENTIEL À LA MISSION.

Haut de la page

PAGE SIX

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette se penche sur le manche à balai

DÉBUT D'APRÈS MIDI

Bazalgette se penche sur le manche à balai pendant que dans le ciel visible à l'extérieur du pare-brise éclatent les tirs des canons antiaériens.

BAZALGETTE (radio) : DOUCEMENT LES GARS. LES BOMBARDIERS PRINCIPAL ET SECOND ONT ÉTÉ ATTEINTS. C'EST MAINTENANT À NOUS DE MARQUER LA CIBLE.

IMAGE SUIVANTE

Un obus explose juste en dessous de l'aile droite

L'aile droite un obus explose juste en dessous.

SFX : BANG!

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette regarde l'aile droite par sa fenêtre

Bazalgette regarde l'aile droite par sa fenêtre. L'aile est en feu ET LES DEUX MOTEURS SONT DÉTRUITS.

GODFREY (Radio) : PATRON, IL Y A DU LIQUIDE HYDRAULIQUE PARTOUT!

BAZALGETTE (pensée) : BON SANG! UNE ÉTINCELLE ET NOUS SOMMES CUITS!

IMAGE SUIVANTE

Plans extérieurs du Lancaster

PLAN EXTÉRIEUR DU LANCASTER BALLOTTÉ PAR LE TIR ANTIAÉRIEN

SFX : BANG! BANG!

IMAGE SUIVANTE

Le viseur de lance-bombes est blessé

VISEUR DE LANCE-BOMBES : CAPITAINE, JE SUIS TOUCHÉ! C'EST À VOUS MAINTENANT.

Le bras droit d'Hibbert a été presque arraché à l'épaule. Turner et Godfrey réussissent à le ramener au lit de récupération qui se trouve à l'arrière du longeron principal où Chuck lui administre de la morphine.

BAZALGETTE (radio) : NOUS APPROCHONS DE LA CIBLE! HIBBERT EST BLESSÉ! JE VAIS MARQUER LA CIBLE ET LARGUER NOS BOMBES!

BAZALGETTE (pensée) : ALLEZ MA BELLE, ALLEZ... MAINTENANT!

Haut de la page

PAGES SEPT ET HUIT

Le Lancaster en train de tomber

VUE D'EN HAUT DE LA FORMATION QUI SE DÉPLACE PARMI LE TIR DES CANONS ANTIAÉRIENS ET LE CARNAGE PROVOQUÉ PAR LE BOMBARDEMENT AU SOL.

Certains avions lâchent leur charge, d'autres approchent de l'objectif. Le Lancaster à l'avant a dépassé le site. Il est engouffré par les flammes et en vrille. Il ne reste que le squelette de son aile droite. Les deux réservoirs de droite sont en feu, tout comme le moteur gauche intérieur.

Au sol, les hangars d'entreposage du dépôt de bombes de Trossy Saint-Maximin sont un véritable brasier. Il ne reste que des décombres.

L'équipe du dépôt s'est dispersée en proie à la panique.

LÉGENDE : LE FER DE LANCE. ET LA LANCE FRAPPE LA CIBLE.

Haut de la page

PAGE HUIT

IMAGE SUIVANTE

La perte de sa charge utile a lancé le Lancaster dans une vrille.

BAZALGETTE : AH! JE NE PEUX PAS LA RETENIR!

IMAGE SUIVANTE

Les muscles de son cou tendus sous l'effort, Baz réussit à remettre l'avion en vol horizontal. Turner s'arc-boute contre le châssis de l'habitacle.

BAZALGETTE : TURNER, COMMENT SONT LES HOMMES?

Du carburant en provenance des réservoirs situés dans les ailes s'était échappé dans le fuselage.

TURNER (radio) : PATRON! IL Y A DU CARBURANT PARTOUT!

BAZALGETTE (pensée) : BON SANG! UNE ÉTINCELLE ET NOUS SOMMES CUITS!

IMAGE SUIVANTE

Le Lancaster en flammes en train de tomber

Toujours en train de tirer sur le manche à balai, Bazalgette hurle dans l'interphone au navigateur.

BAZALGETTE (radio) : TRACEZ UN ITINÉRAIRE VERS L’AÉROPORT LE PLUS PROCHE!

BAZALGETTE : ÇA Y EST, IL NE NOUS RESTE QU’UN MOTEUR.

TURNER : IL VA FALLOIR ATTERRIR, BAZ. NOUS SOMMES EN FEU.

BAZALGETTE (radio) : TOUT LE MONDE, ABANDONNEZ L'APPAREIL! ABANDONNEZ L'APPAREIL!

IMAGE SUIVANTE

Turner se tient dans l'entrée de porte, son parachute sur le dos

Turner se tient dans l'entrée de porte, parachute au dos.

Hibbert étant incapable de sauter et présumant que le sergent de section Leeder avait été incommodé par la fumée et les émanations, Baz sait ce qu'il va faire!

BAZALGETTE (pensée) : HIBBERT NE PEUT PAS SAUTER, ET PAS DE NOUVELLE DE LEEDER...

BAZALGETTE : GEORGE! RESSERRE MON HARNAIS!

IMAGE SUIVANTE

Turner resserre le harnais

Turner resserre le harnais et pose une main sur l'épaule de Baz. Les deux hommes se regardent.

BAZALGETTE : VAS-Y GEORGE. JE VAIS M'OCCUPER DE HIBBERT ET DE LEEDER.

Turner se retourne à contrecœur pour quitter l’avion. Les hommes sautent en parachute.

Haut de la page

PAGE NEUF

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette lutte avec les commandes

Bazalgette lutte avec les commandes et dévie pour éviter un petit village.

BAZALGETTE (pensée) : J'ENTENDS DE LA MUSIQUE. UNE PIÈCE FRANÇAISE, QUELQUE CHOSE... DE SPÉCIAL...

LÉGENDE : LE VILLAGE DE SENANTES

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette survole un petit village

Un champ s'ouvre en bas devant lui.

BAZALGETTE (pensée) : LA FARANDOLE DE BIZET. BEAUCOUP D’ACCORDS, MAIS LÉGERS COMME L'AIR...

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette pose le Lancaster en catastrophe dans un champ

Le Lancaster se pose en catastrophe avec ses roues en l'air, glisse dans le champ, les flammes engouffrant l'aile, enveloppant le fuselage comme les doigts d'une main.

BAZALGETTE (pensée) : PUIS ÇA AUGMENTE, ÇA AUGMENTE...

BAZALGETTE : LES GARS, NOUS NOUS ÉCRASONS, TENEZ-VOUS BIEN, NOUS ALLONS NOUS EN SORTIR ET JE...

IMAGE SUIVANTE

Bazalgette croit que l'atterrissage se passe assez bien

Le Lancaster de Baz frappe un fossé dans le champ, se tordant et se déchiquetant sous la force de l'explosion.

SFX: BAKOOM!

IMAGE SUIVANTE

Le panache de fumée du Lancaster s'élève dans le ciel

Nous suivons le panache de fumée qui s'élève dans le ciel.

BAZALGETTE : ET S'ÉCLATANT DANS UNE DANSE...

IMAGE SUIVANTE

Plus haut maintenant, la fumée se disperse et le ciel s'ouvre sur un monde où les hommes se précipitent, se battent et font la guerre.

BAZALGETTE : PLUS VITE, UN TRILLE, UN CRESCENDO ET C'EST FINI, IL NE RESTE QU'UN SOUVENIR DE QUELQUE CHOSE DE... SPÉCIAL.

LÉGENDE : IAN WILLOUGHBY BAZALGETTE, 1918-1944. « IL N'Y A PAS DE PLUS GRAND AMOUR QUE DE DONNER SA VIE POUR SES AMIS ».

Haut de la page

Générique

Réalisateur et artiste

Curt Shoultz

Animateur

Derek Ford

Concepteur, enregistreur et mélangeur de son

Scott Enns

Superviseur de son

Scott Enns

Assistance à la production

Nikki Gislason
Inukshuk Tagalik

Scénariste

Ryan Fitzgerald

Haut de la page