Accueil
English | Français

La Croix de Victoria |

 Ressources pédagogiques |

 Générique |

 Commentaires |

Musée virtuel du Canada

Le Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique

1939-1945
Le Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique

En 1939, le Premier ministre Mackenzie King a fait un rêve au sujet de l'effort de guerre qu'il a interprété comme un signe « du rôle énorme que l'avion jouerait dans la victoire finale ». Ce rêve est devenu réalité sous la forme du Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB).

Dans tout le pays, les Canadiens se sont mobilisés pour participer à ce gigantesque projet. Il a fallu assembler une armée d'experts, construire des aérodromes, et obtenir de l'équipement, y compris des avions. Entre 1940 et 1945, 151 écoles ont été mises sur pied au Canada, et l'organisation au sol comptait 104 113 hommes et femmes.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le PEACB avait formé 131 553 aviateurs, y compris des pilotes, des radiotélégraphistes, des mitrailleurs de bord et des navigateurs pour les forces aériennes de la Grande Bretagne, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada. C'était un défi formidable à relever, mais quand le monde libre a eu besoin d'un champion, le Canada a répondu à l'appel.

Le Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique a fait dire au Président Roosevelt que le Canada était « l'aérodrome de la démocratie ». Le Plan demeure une des grandes contributions du Canada à la victoire de mai 1945.